18 mars 2013

Ce qui peut empêcher Anderlecht d'être champion

Voilà la phase classique de la Jupiler Pro League  2012-2013 vient donc de se clôturer, avec Anderlecht en tête et ce pour la 4ième fois sur 4 depuis l'instauration de ce superbement ridicule système de play-offs.
De l'avis de la grande majorité (voire l'unanimité) des spécialistes, le RSCA est le champion annoncé et ce depuis le tout début de saison, et ce même si son jeu en 2013 à été tout sauf flamboyant.

jupiler pro league play-offs

On entend souvent que le principal adversaire du RSCA est lui-même.

Mais si le principal ennemi d'Anderlecht est lui même, quels sont donc les armes de cet ennemi redoutable?

Qu'est ce qui pourrait empêcher Anderlecht d'être champion?

Avant de commencer, revenons sur les classements des phases classiques de la Pro League depuis l'instauration des play-offs, Anderlecht a...toujours fini en tête de cette phase classique, voyez plutôt...


Phases classiques
Année Anderlecht 2e 
2009-2010 1er Bruges (12pts)
2010-2011 1er Genk (1pt)
2011-2012 1er Bruges (6pts)
2012-2013 1er Zulte Waregem ( 4pts)

Play offs
Année Anderlecht 2e 
2009-2010 1er Bruges (18pts)
2010-2011 3e Genk (7pts)
2011-2012 1er Bruges (4pts)
2012-2013 ? ?

On voit notamment qu'à la fin des play-offs le Sporting s'est fait surprendre et s'est même fait remonter par le Standard, qui avait frôlé le titre après avoir peiné pendant la phase classique.
Signe que rien n'est joué à l'aube de ces play-offs et que tout peut aller vite, très vite.

La fraîcheur physique

Ok, tout joueur professionnel est censé être capable de jouer tous les 3 jours, reste qu'en pratique ce n'est pas toujours le cas.
Or, Van Den Brom, bien que disposant d'un noyau pléthorique, n'est pas un adepte de la rotation, et on se retrouve donc avec des joueurs qui disputent leur première saison en équipe première et qui se retrouvent avec un temps de jeu très lourd, Praet et Bruno pour ne pas les citer.

Vont-ils avoir "la caisse" pour être à leur top niveau pendant les play-offs?

D'autant plus que l'équipe semble bien plus performante quand ces deux joueurs sont à leur meilleur niveau...
Les optimistes diront que le niveau de jeu ayant été mauvais pendant la fin de cette phase classique, le meilleur est peut-être à venir au moment des play-offs.

La suffisance et les divas

Le dauphin actuel du Sporting est Zulte Waregem, qui selon certains va exploser en plein vol durant ces play-offs, d'où un danger de la part des mauves de sous estimer la concurrence, alors qu'après la division des points par 2, tout peut aller très vite, et tout le monde aura encore son mot à dire, donc méfiance.

Par ailleurs, la mentalité des divas pourrait aussi poser problème, ainsi les Biglia, Mbokani et Jova peuvent vraiment être exaspérants, et ils le sont, quand ils ne jouent pas à leur niveau, moment où ils devraient faire profil bas, c'est eux qui sont censés porter l'équipe dans les matchs clés, espérons qu'ils seront à la hauteur.

Après c'est un choix de la direction, on a toujours su que Jova et Dieu, sont capables du meilleur, balle au pied, comme du pire, une fois qu'ils jouent aux enfants gâtés caractériels.

La gestion de l'enjeu

Aussi incroyable que ça puisse paraître au vu de l'expérience de la majorité des joueurs du noyau, Anderlecht semble avoir du mal à gérer les matchs à enjeux, souvenez-vous du dernier affrontement avec  le Standard ou beaucoup n'ont pas pu gérer leur nerfs.
Le risque est par ailleurs, de commencer les premiers matchs des play-offs avec la peur au ventre, comme ce fut notamment le cas la saison passée.
Encore une fois, ce sera aux cadres de montrer le bon exemple.

Les penaltys

Le problème de penaltys fait maintenant rire toute la Belgique, il semblerait que ce soit maintenant Nuytinck qui soit désigné pour les tirer. Sur 10 matchs , l'échec dans la transformation d'un penalty pourrait s'avérer fatale.
L'espoir pourra cependant être cherché dans les play-offs de la saison passée lorsque Gillet a offert le titre aux mauves contre Bruges sur...penalty.


Vous le voyez donc, beaucoup d'interrogations à l'aube de ces play-offs pour le club de Roger Van Den Stock, craintes renforcées par les nombreuses prestations médiocres du sporting mauve.

Au final et malgré tout, Anderlecht dispose du meilleur noyau du pays, et le retour de Suarez pourrait s'avérer providentiel, toujours est-il que toute autre place que la première serait un échec pour le RSCA...





Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Partagez

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More