20 nov. 2012

L'édito #15

L'édito est sorti de presse, nous en sommes déjà au numéro 15, demandez le programme :

- Du e-marketing pour faire souffrir son boss
Étancher sa soif grâce à Twitter
- Un politicien qui a du coeur ça existe encore

Un chef d'entreprise sur le point de souffrir suite à une initiative d'e-marketing

En 2011, des employés d'une entreprise belge, Inventis, ont lancé une action e-marketing assez originale.
En effet, cette équipe a participé au Midnight Sun Marathon à Tromso en Norvège. Mais en plus de cela, ils avaient fait un pari avec leur boss, s' ils obtenaient 5000 likes sur la page Facebook de l'entreprise, le boss devait le lendemain de ce marathon, réaliser un parcours de vélo de 545 km.



Même si l'objectif n'a pas été atteint, et que 545km semble totalement irréaliste si il l'avait été, cette campagne est sans doute une réussite quand on voit qu'ils ont obtenu plus de 4000 likes, pas mal pour une PME...
Allez jeter un oeil au site monté pour l'occasion.

Boire à l'oeil ou plutôt au tweet avec Bos Ice Tea

Une entreprise sud africaine, Bos, a mis en place une campagne marketing très originale l'été dernier.
En effet, s'appuyant sur la faiblesse des sud africains pour le thé glacé et leur propension particulière à beaucoup Tweeter, ils ont créé le buzz.
Ainsi le concept était le suivant, Bos avait mis en place un distributeur de boissons relié au réseau social Twitter, lorsque quelqu'un voulait s'offrir une de ces boissons il lui suffisait de tweeter avec le hastag #bostweet4t et hop une canette leur était offerte immédiatement par la machine. Cette machine avait été placée à Cape Town et devait ensuite parcourir le pays. Une idée originale s'il en est.
Voici la démonstration en images.


Un vrai président "normal"?

A l'heure où la crise fait des ravages un peu partout et où l'austérité est le concept à la mode. Un président d'un petit pays de notre planète dénote avec la fonction politique que l'on peut voir dans nos contrées.
En effet, le président de l'Uruguay, José Mujica, présente la particularité de... reverser 90% de son salaire de 9300 euros à une organisation d'aide au logement.


Autre fait d'arme, il a, lors d'une grande vague de froid dans son pays, directement ajouté la résidence présidentielle à la liste des...refuges pour sans abris.
En plus de ça, il est avant gardiste sur des questions encore très tabous dans les pays de cette région du monde, comme l'avortement ou la dépénalisation du cannabis.
Bref, les politiques ne sont finalement peut-être pas tous des pourris, même si il est sans doute l'exception qui confirme la règle, certains feraient bien de s'en inspirer un minimum...



Cet édito vous a plu? Alors n'hésitez pas à aller en lire d'autres 

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Partagez

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More