27 nov. 2012

Que penser du boom des réseaux sociaux adultères?

C'est bien connu, un bon moyen de faire de l'argent est de trouver un filon permettant d'exploiter les petits travers des gens.

make money

Prenons la curiosité/le voyeurisme présents à des échelles diverses chez chacun d'entre nous, on peut dire qu'ils ont été parfaitement exploités durant ces dernières années.
Vous ne voyez pas?

Prenons 2 exemples flagrants. D'abord évidemment, Facebook, pour lequel l'idée de base est que certains aiment savoir que X mange une pomme et que Y a fini cul nu sur le bar de son lieu de beuverie préféré la nuit dernière.

L'autre exemple? La télé réalité, sinon comment expliquer le succès d'émissions du genre Loft Story, Secret Story ou encore Jersey Shore...

Un autre travers de l'être humain est la difficulté avec les concepts de relation monogame et de fidélité, et son exploitation est en plein essor.

Les réseaux sociaux pour adultère en plein boom

Depuis quelques temps de nouveau types de sites font un carton sur le web, ils se proposent de mettre en relation des gens en couple, souhaitant s'offrir une (ou plusieurs) relation extraconjugale, en gros un marché géant de la tromperie en ligne. Ainsi on retrouve des sites comme gleeden.com, rencontre-adultere.fr ou encore air-adult.com pour ne citer que ceux-là.

gleeden réseau social

De plus, ce business étant florissant, on retrouve aussi des hôtels spécialisés qui offrent des chambres de 3 à 5 étoiles pour accueillir les infidèles.

Faut-il s'inquièter de l'émergence de ce genre de sites?

Ok, l'infidélité a toujours existé et quelqu'un qui est infidèle trouvera toujours le moyen d'aller plus ou moins facilement voir ailleurs, mais se dédouaner de cela (comme le fait Gleeden par exemple) en disant qu'il ne font que répondre à 1 besoin social ça me semble tout de même limite.

Quelqu'un qui aime se rendre au MacDo, s'y rendra d'autant plus souvent et facilement si on lui agite un Big Mac (ou des Nuggets comme vous voulez) sous le nez dans le cas où il/elle trouve un établissement de l'autre côté de la rue sur son lieu de travail par exemple.

En gros on mâche le travail pour ceux/celles qui ont l'habitude d'aller voir ailleurs sans avoir besoin d'un site internet, là plus besoin de sortir, d'être discret(e), de faire tout le travail de "préparation", en quelques sortes, on passe alors de la "chasse" à "l'élevage".
Et pour ceux/celles qui n'y songent pas vraiment, ce genre de sites offrent un accès facile et présentent le risque de faire rapidement germer cette idée dans leur esprit...

Donc oui l'émergence de ce genre de sites est inquiétante et dangereuse mais bon à l'heure actuelle on a d'autres choses autrement plus importantes qui nous pendent au nez aussi (et je ne parle pas de l'apocalypse du mois prochain ;-) ).


Vous aimerez peut-être lire :

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Partagez

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More