10 août 2012

JO Londres 2012 : les médaillés belges (1/2)

La Belgique n'étant pays à glaner des dizaines de médailles aux JO de Londres, je me suis dit qu'une petite présentation des médaillés belges ne serait pas de trop (évidemment si j'étais chinois ou américain ce fut un tantinet plus long).



Fonctionnons par chronologie et donc honneur aux deux premiers médaillés, 2 liégeois...

Charline Van Snick



Présentation

Charline Van Snick est une judokate liégeoise qui évolue dans la catégorie des -48kg (super légers). Déjà médaillée de bronze et d'argent aux Championnats d'Europe, elle disputait, à 21 ans, ses premiers Jeux Olympiques, avec à la clé une belle médaille de Bronze.


Son Statut avant les Jeux

Après des médailles en championnat d'Europe et une 5ième place au championnat du monde, elle se place dans le top 5 de sa spécialité et débarquer à Londres avec l'ambition assumée de décrocher une médaille...


Son parcours jusqu'à la médaille






Elle commence son tournoi en 1/8ième de finale (2e tour) et accède aux quarts de finale en s'imposant face à la Coréenne Jung-Yeon Chung sur ippon.
En quart de finale, elle bat la Hongroise Éva Csernoviczki également sur ippon.
Elle perd ensuite la demi-finale sur yuko contre la future médaillée d'or Sarah Menezes.
À l'issue du combat pour la médaille de bronze, elle s'impose face à l'Argentine Paula Pareto sur yuko au golden score.


Lionel Cox






Présentation


Lionel Cox est un tireur à la carabine liégeois âgé de 30 ans. Après avoir longtemps concouru sur le tir à 300 mètres, il a décidé, il y quelques années de suivre les conseils de son entourage pour basculer vers une discipline qui figurait au programme des Jeux Olympiques, le tir couché à 50 mètres.

Son Statut avant les Jeux

Lionel Cox visait avant tout les JO de Rio en 2016, mais il était finalement en avance sur son programme. Il se présentait à Londres avec un statut d'amateur (ses adversaires ayant le statut professionnel). Il s'agissait par ailleurs de sa première participation à une compétition internationale, il débarquait donc comme un inconnu même pour ces adversaires. 


Son parcours jusqu'à la médaille





Cox a terminé les qualifications à la deuxième place, améliorant au passage le record de Belgique, et juste précédé d'1 point par le numéro 1 mondial (qui battait le record du monde). En finale, il maintiendra sa position pour obtenir une médaille d'argent aussi belle qu'inattendue.


Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Partagez

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More