18 août 2012

JO Londres 2012 : le bilan belge

Un petit bilan final des performances des athlètes belges aux JO de Londres 2012.



Le Bilan

L'objectif de départ était fixé par le COIB (Comité Olympique et Interfédéral de Belgique) à "entre 3 et 6 médailles", en effet l'objectif minimal était de faire mieux qu'à Pékin en 2008 (2 médailles). Cet objectif minimal a donc été atteint avec 1 médaille d'argent et 2 médailles de bronze, mais laisse à tout le monde un gout de trop peu (cela vaut à la Belgique la 60ième place au classement des médailles).
Un autre objectif du COIB était que 50% des athlètes atteignent le top 8 de leur discipline et là, échec, étant donné que seul 35% ont atteint cet objectif.
Alors on prétend que pour un petit pays comme le nôtre c'est déjà bien deux médailles, mais des pays pas plus grands que nous, ou similaires, réalisent pourtant régulièrement des moissons autrement plus conséquentes. Jugez plutôt pour ces JO de Londres :

- Hongrie (population : ~9 970 000 habitants) : 17 médailles
- Pays-Bas (population : ~16 730 000) : 20 médailles
Biélorussie (population : ~9 470 000) : 13 médailles
Azerbaïdjan (population : ~9 168 000) : 10 médailles

Pour rappel, la Belgique compte environ 11 000 000 d'habitants.

Les raisons d'y croire

Certains éléments font croire que nous pourrions aspirer à des éditions des Jeux Olympiques plus fastes.
On dénote tout d'abord pas mal de jeunes dans la délégation présente à Londres, Van Snick médaillée n'a que 21 ans, Cox n'à "que" 30 ans (ce qui est jeune dans son sport), et beaucoup d'autres jeunes sont dans le "subtop" de leur discipline, on peut donc espérer que certains passeront un palier.
Le Hockey est en progrès constant chez nous, les hommes étaient déjà très proche du top 4 cette année, et les femmes progressent même si il y'a encore du boulot.
Ensuite, on a également une nouvelle mentalité pour certains, qui dénote avec l'habituel manque d'ambition typiquement belge, il suffit de voir la réaction des frères Borlée après le finale de leur 400m, alors que c'était déjà une performance en soi d'avoir pu y être présent (Van Snick râlant un peu également sur le déroulement de sa demi finale).


Une piste à explorer

C'est un secret de polichinelle que la Belgique ne dispose pas d'une vraie culture du sport, d'infrastructures à la pointe pour encadrer ses sportifs...Même si après chaque Olympiade le débat est relancé sur le manque de moyens, mais ce débat s'enfuit aussi vite qu'il est arrivé. A fortiori, en période de crise, il est illusoire de croire que les moyens vont être mis en oeuvre pour améliorer la politique sportive dans notre pays, il faut donc alors sans doute explorer d'autres pistes.
Beaucoup de pays se spécialisent en quelques sortes et ramassent énormément de médailles dans une même discipline, la Jamaïque les prend toutes en athlétisme par exemple. Si les sports les plus populaires restent très concurrentiels, pourquoi ne pas explorer des disciplines où il y a un peu plus de place comme le tir (en surfant sur la médaille de Cox) ou le trampoline (oui cela figure bien au programme des JO...). A méditer...


Continuez d'explorer le bilan belge en lisant les articles suivants :

Réactions :

2 commentaires:

Bonjour,

Bon billet, avec lequel je suis assez d'accord.

Une phrase en fin d'article me chipote un peu cependant: "Si les sports les plus populaires restent très concurrentiels, pourquoi ne pas explorer des disciplines où il y a un peu plus de place [...]"

C'est une piste qu'on lit ici et là.

Je me pose la question suivante: est-ce qu'il faut favoriser l'envoi de sportifs en ayant pour objectif le nombre total de médailles, ou faut-il encourager chaque sportif ayant un véritable potentiel à développer?

Si on vise des sports "de niche" pour conquérir plus facilement des médailles, est-ce qu'on reflète bien l'état sportif d'un pays?

Des médailles, il y en a 3 types. S'il y en avait un 4e, on aurait plus de médaillés. Idem avec 5, 6, ...

3 est un nombre historique, mais à mon sens seule la médaille d'or dénote la valeur d'un sportif dans sa discipline. Une 4e place a pour moi le même mérite qu'une 3e, et pourtant cette place n'entre pas en ligne de compte dans le tableau final des médailles.


A méditer... ;-)

Tout d'abord merci pour votre commentaire.

Je suis plutôt d'accord avec vous, mais mon raisonnement est le suivant. Etant donné que les investissements pour le sport en Belgique ont peu de chance d'être augmentés (pourtant certaines structures font de l'excellent boulot à l'instar de l'AFT...), autant concentrer les efforts sur les disciplines moins concurrentielles.

En effet, dans les sports très médiatisés, le retard quant aux infrastructures offertes, à l'encadrement...est énorme, dès lors pourquoi ne pas tenter de mettre ses billes ailleurs (sans pour autant laisser à l'abandon les athlètes à fort potentiel dans les disciplines "historiques")

Enregistrer un commentaire

Partagez

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More